EAU SECOURS 30

Bienvenue sur notre site

mis à jour le 24/09/2020

 

Eau potable

Assainissement non collectif

Assainissement collectif

 

 

Notre raison d'être

Notre conseil d'administration

Adhérer à l'association

Participer à une commission

Nos statuts

Nous sommes heureux de partager avec vous le N°1 de notre Lettre d'information

Une double page à lire et partager sans modération !

______________________________________________________________________________

Etude de la qualité de l'eau potable QUE CHOISIR de janvier 2017

OU PEUT-ON BOIRE DE L’EAU DU ROBINET EN FRANCE ET COMMENT PRESERVER CETTE RESSOURCE ?

Une étude très rassurante qui nous invite à boire en confiance l'eau du robinet.

A télécharger ICI

___________________________________________________________________

Limitation des usages de l'eau dans le Gard

 

Le secteur du Vidourle passe en alerte renforcée et celui de Nîmes en alerte.

En niveau d’alerte renforcée : les interdictions supplémentaires concernent l’arrosage des espaces sportifs ainsi que celui des pelouses et espaces verts privés et publics. L’irrigation agricole et l’arrosage des jardins potagers sont interdits entre 8h00 et 20h00 (sauf pour les modes d’irrigation économe en eau), voire une nuit sur deux si l’eau est prélevée dans un cours d’eau ou dans sa nappe d’accompagnement.

En niveau d’alerte : le remplissage des piscines privées, le lavage des voitures et le fonctionnement des fontaines en circuit ouvert sont interdits. De plus, des restrictions d’horaires pour l’arrosage sont mises en place. Sont interdits l’irrigation agricole et des jardins potagers entre 10h00 et 18h00 (sauf pour les modes d’irrigation économes en eau type goutte-à-goutte). Pour l’arrosage domestique (pelouses, jardins d'agrément…), des terrains de golf et des espaces sportifs (stades…), l’interdiction s’étend entre 8h00 et 20h00.

 

Pour en savoir plus : http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluvia/faces/index.jsp

_______________________________________________________________________________

Le nouvel exécutif de Nîmes Métropole comprend quatre délégués

pour gérer le Pôle Eau-Assainissement

 

  • Jean-Luc Chailan, vice-président, coordinateur du pôle, délégué au service public de l’eau.
  • Jean-François Durand-Coutelle, vice-président, délégué au service public d’assainissement.
  • Jean-Claude Mazaudier, membre du bureau, délégué au service public d’assainissement non collectif
  • Marc Taulelle, membre du bureau, délégué à la gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations

_________________________________________________________________________________________

L'Agence régionale de Santé publie très régulièrement les résultats d'analyse de l'eau de Nîmes-Métropole

En France, l’eau du robinet est l’un des aliments les plus contrôlés.

Elle fait l’objet d’un suivi sanitaire permanent, destiné à en garantir la sécurité sanitaire.

Retrouvez-tous les résultats de Nîmes sur : https://www.occitanie.ars.sante.fr/bilans-de-la-qualite-de-leau-en-occitanie

 

Nous reviendrons prochainement plus en détail sur les différents contrôles effectués

(autocontrôle Veolia et contrôles indépendants) dans un prochain article.

Nous devons tous privilégier l'eau du robinet pour notre alimentation.

Au delà des déchets plastiques et du coût élevé de l'eau en bouteille,

celle-ci n'offre pas de garanties supérieures de qualité.

Une étude publiée en mars 2018 a en effet révélé que 93 % des eaux en bouteille de 11 marques analysées

contenaient des micro-plastiques dans des quantités variables significatives.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les factures d'eau arrivent !

Eau de Nîmes Métropole nous a communiqué son planning de facturation. La situation sanitaire a imposé au nouveau titulaire de la délégation de service public un décalage des relevés et des envois des factures. Une lettre d'information accompagnera ces factures.

EAU DE JAVEL : attention danger !

Le COVID_19 nous incite à multiplier les gestes barrières et la désinfection des surfaces avec lesquelles nous sommes en contact. Le tentation est grande de se précipiter sur l'eau de javel.  Mais attention son usage présente de nombreux dangers pour la santé et l'environnement. Son usage doit être très limité.

Eau Secours 30 vous dit tout ce qu'il faut savoir pour éviter des erreurs graves dans une note à télécharger.

_____________________________________________________________________

SPECIAL FOSSE SEPTIQUE, par ces temps de confinement et de présence plus importante et plus nombreuse dans nos logements

Huit produits à ne pas mettre dans notre fosse septique !

Si vous disposez d’une installation d’assainissement non collectif (et aussi collectif, ce n’est pas « tout à l’égout ») , vous vous êtes sûrement demandé quels sont les produits à ne pas mettre dans sa (notre) fosse septique.

Et vous avez bien raison ! Certains produits, peut-être même ceux que vous utilisez quotidiennement, peuvent mettre à mal votre fosse septique, voire votre dispositif au complet !

Aujourd’hui, nous allons faire la liste des 8 types de produits à ne surtout pas mettre dans sa fosse septique !

Vous n’étiez pas au courant ? Plus d’excuses !  Lisez notre note détaillée qui vous explique tout.

_______________________________________________________________________________

Prix de l'eau : la part Métropole est plus importante que celle de Veolia


Le prix de l'eau potable sur l'agglomération de Nîmes fixé au 1er janvier 2020 marque un changement majeur par rapport à la période précédente.

Pendant les dernières années du contrat SAUR, la part attribuée au délégataire privé représentait environ 56 % du prix du m3 et la part Métropole 33%. La part publique finance les investissements et le renouvellement des canalisations. La part privée financent l'ensemble des charges d'exploitation des réseaux et stations, ainsi que la réparation des casses.

Nous assistons à une inversion des parts en 2020 : la part Veolia ne représente plus que 35% du total et la part Métropole 49%. La dernière part est celle de l'Agence de l'eau qui reste stable. Cette inversion traduit deux choses : une économie marquée sur les frais d'exploitation et un volume d'investissement et de renouvellement en sensible augmentation.

Cette évolution est pour nous un signe positif. Dans une délégation de service public, la gestion de l'eau est cogérée par le public et le privé. C'est sur la bonne répartition des rôles, des financements et des risques que les citoyens doivent être vigilants

_________________________________________________________________

Eau Secours 30 siègera au conseil d'administration de la Société des Eaux de la Métropole Nîmoise

Dans le cadre de la nouvelle délégation de service public, la filiale spécifique à Nîmes créée par Veolia réserve quatre places à des représentants de la société civile au sein de son conseil d'administration.

Depuis près de dix ans, notre association conduit des actions avec les comités de quartier pour défendre l'intérêt des usagers. Les réunions publiques organisées avec les comités Ventraben et la Gazelle, dans le cadre de la Coordination nord garrigue, ont été déterminantes pour obtenir la validation par Nîmes Métropole de la position que nous avions toujours défendue sur le SPANC.

Nous nous réjouissons que notre travail au service des citoyens Nîmois ait été reconnu et nous permette de disposer d'une place d'administrateur au sein de la Société des Eaux de la Métropole Nîmoise.

Dans le cadre de ce mandat nous serons particulièrement vigilants sur les points suivants :

  • Le respect du contrat signé
  • La qualité des relations avec les usagers
  • La qualité de l’eau distribuée
  • La réduction des impacts sur l’environnement
  • L'exemplarité de la gestion du personnel 
  • L'équilibre de la répartition des résultats entre salaires, investissements et dividendes

___________________________________________________________________________________.

 

La télérelève arrive sur la Métropole Nîmoise

 

 

Le nouveau contrat d'affermage prévoit que les 95 000 compteurs d'eau de la Métropole seront équipés pour la télérelève d'ici la fin de l'année 2022. Ce programme sera financé par Nîmes Métropole et réalisé par la Société des Eaux de la Métropole Nîmoise (filiale dédiée Véolia).

Ce système activé en deux créneaux de deux secondes par jour fonctionne comme un dispositif de télécommande de portail (sans effet négatif pour les personnes).

Ce système permettra à chacun de suivre finement sa consommation. Il sera aussi une aide précieuse  pour repérer les fuites du réseau, en comparant les relevés des compteurs de branches de distribution et des compteurs individuels.

_________________________________________________________________

La dernière enquête de la CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) nous dit tout sur la diversité des pratiques en France. Cette enquête a porté sur 178 collectivités et 50 départements et sur l'année 2018. Un travail remarquable à lire absolument !

A télécharger ICI

 

 

Notre page Facebook

Calendrier des actions

Liens utiles

Nos communiqués de presse

Articles de presse

Nous contacter

Mentions légales