Eau potable

Eau et assainissement : ce qui change au 1er janvier 2020

Ce début d’année marque un changement notable pour les usagers de l’eau et de l’assainissement de Nîmes Métropole. Un contrat unique « eau potable et assainissement collectif » débute au 1er janvier. Il a été attribué à Véolia pour une durée de huit ans et couvre la totalité des communes de la communauté d’agglomération.

La Société des Eaux de la Métropole Nîmoise a été créée à la demande de la collectivité, pour assurer l’exécution de ce contrat. Cette filiale du groupe Véolia accueille en son conseil d’administration quatre personnes de la société civile dont un représentant de l’Association Eau Secours 30. Cette innovation marque, selon leurs propos, la volonté de la collectivité et du groupe Véolia de renforcer la transparence et le dialogue.

Tous les usagers de Nîmes Métropole seront accueillis dans un espace clientèle,  le Carré de l’Eau, au Triangle de la gare à Nîmes. Des permanences sont également prévues dans les mairies de La Calmette, Clarensac, Saint Gilles et Marguerittes.

Une facture sera émise par l’ancien titulaire (Saur pour Nîmes) pour la consommation des dernières semaine de l’année 2019. Les problèmes relatifs à ces factures devront être traités avec les anciens titulaires. Par contre, les questions et problèmes postérieurs au 1er Janvier devront être abordés avec la Société des Eaux de Nîmes Métropole.

Le prix de l’eau et de l’assainissement ne changera pas au 1er janvier. Ce prix comprend trois parts : celle du délégataire (la société privée), celle de la collectivité et celle de l’Agence de l’eau. Au 1er juillet 2019, Nîmes Métropole avait diminué sensiblement sa part pour anticiper la baisse du prix de l’eau issue du nouveau contrat. En effet sur la partie eau potable le prix facturé par Véolia sera de 0,605 € HT contre 1,125 € HT facturé par Saur. Début 2020, la part de l’agglomération sera augmentée afin de financer les investissements prévus (dont la télérelève).

Le contrat prévoit un rendement des réseaux de 82% à son échéance (en 2018 il était de 76,6 %).

_____________________________________________________________

 

Nîmes Métropole sacrifie le renouvellement et les investissements pour afficher unebaisse du prix de l’eau

Nîmes Métropole a voté une baisse très significative du prix de l’eau à partir du 1er juillet 2019. Mais ce  n’est pas la part versée aux concessionnaires (comme la SAUR) qui baisse. C’est la part de la collectivité qui diminue de 34 centimes par m3, soit une réduction de plus de 51% de ce montant.

La part de SAUR de son côté s’accroit légèrement de près de 4 centimes par m3.

Que signifie cette baisse ? Que les besoins de renouvellement des canalisations et du génie civil ont diminué ? Que les investissements à réaliser se font plus rares ? On peut sans risque répondre non à ces deux questions. Il s’agit en fait de ralentir ces programmes de travaux jusqu’au 1er janvier 2020.

Pourquoi ? Avec le nouveau contrat Véolia, la part du concessionnaire va connaitre une baisse très significative de plus de 50 centimes. Pour offrir aux usagers une première réduction du prix de l’eau, Nîmes Métropole a choisi de baisser unilatéralement sa part quitte à différer des travaux.

Espérons que ce retard de 6 mois sera rattrapé dès la première année du nouvel affermage.

________________________________________________________________________________

Le rapport sur le prix et la qualité du service public

de l'eau 2018 vient de sortir

Quelques données clefs :

En 2018, le service d’eau potable de Nîmes Métropole comptait 99 088 abonnés.

En 2018, 15 992 807 m³ d’eau ont été facturés sur le service de Nîmes Métropole.

La consommation moyenne globale s’établit à 161 m³/an par abonné.

La qualité bactériologique et physico-chimique de l’eau distribuée est très bonne avec respectivement 100,0% et 98,8 %de conformité

Les réseaux présentent globalement un rendement de 76,6 %.

1673 km de réseau

8,95 km de réseaux renouvelés en 2018.

Le rapport annuel  : téléchargez-le ICI

__________________________________________________________________________

Savez-vous si vous êtes concerné par un arrêté sécheresse ?

Consultez Propluvia le site du Ministère de la transition écologique et du Ministère de l'agriculture.

_____________________________________________________________________________________________________

Veolia se prépare à prendre le relais

de la gestion de l'eau

et l'assainissement  de Nîmes Métropole

 

Le nouveau contrat d'affermage débutera le 1er janvier 2020. Mais les six mois qui précèdent seront bien remplis pour la future équipe gestionnaire.

Les statuts de la Société des Eaux de la Métropole Nîmoise ont été déposés. Un projet d'organigramme a été élaboré. Renaud ORSUCCI, directeur territorial Gard lozère de Veolia sera le directeur général de la société.Les entretiens individuels avec les personnels transférés démarrent. Les travaux d'aménagement des quatre points d'accueil des usagers vont être lancés. Les études de l'unité de méthanisations seront bouclées pour la fin de l'année afin que les travaux débutent au 1er janvier 2020.

__________________________________________________________________________________

Les tarifs de l’eau ont-ils baissé à Nîmes en 2018 ?

Le document « DOSSIER DE L’EAU, LA VERITE »,diffusé par Nîmes Métropole après l’émission Cash Investigation

de mars 2018,nous annonçait une baisse du prix de l’eau.

« OUI, le prix de l’eau a baissé de 5% en 2018. Plusieurs baisses auront lieu dans les mois à venir »,

déclarait le Président LACHAUD en page 3.

Eau Secours 30 s’est penchée sur l’évolution de nos factures

pour en avoir le cœur net.

Notre article vous dit tout pour comprendre ce qui s'est passé.

______________________________________________________________________________________________________________________________

Par délibération du 23 janvier 2019, Nîmes Métropole a choisi Véolia comme titulaire du contrat d'affermage de l'eau et l'assainissement collectif sur l'ensemble de son territoire à partir du 1er jancier 2020.

Véolia s'est engagée à créer une société dédiée pour mettre assurer la mise en oeuvre de ce contrat d'une durée de 8 ans. Cette société dédiée prendra la forme d'une société anonyme dont le Conseil d’Administration réserve quatre places à des représentants de la société civile et des personnes qualifiées.

Le prix de l'eau va baisser.  En effet la part délégataire subit une baisse très sensible par rapport au dernier prix communiqué par Saur (0,605 €/m3 au lieu de 1,094 €/m3 en 2018).

________________________________________________________________

Décision du Tribunal administratif de Nîmes du 15 juin 2017 donnant raison à notre association, en annulant une délibération de Nîmes Métropole.

 

Retour accueil